Devenir comédien à 50 ans !

C'est en effet à l'aube de mes 50 ans que je désire tenter une nouvelle aventure dans le cinéma.

Non mais quelle drôle d'idée m'a piqué ? En même temps rien d’étonnant quand je repense à mon parcours et à mes souhaits lorsque j'étais gamin...

A 10 ans, je passe des heures dans ma chambre à m'enregistrer avec un magnétophone en imaginant des histoires, créant des bruitages "maison" et en imitant de nombreux personnages. Je ne manque sous aucun prétexte mes rendez vous hebdomadaire,  "Histoires sans paroles" et la "Séquence du spectateur" diffusées sur TF1

Plus tard, vers 14 ans, je découvre les jeux de rôles avec notamment le célèbre Donjon & Dragons. J'appréhende alors une autre manière de raconter des histoires. J'écris des scénarios d'heroic fantasy et je me mets en scène en endossant divers personnages et créatures. Je peaufine en détails mes “mondes” pour créer une véritable atmosphère dans les scénarios que je présente à mes amis de jeux.

Un peu plus tard, il y a aussi d'autres moments de télévision que j'affectionne particulièrement tel : "La Classe" avec Fabrice. Je découvre les débuts de nombreux grands comiques d'aujourd'hui et j’apprends même par exemple les sketch de Palmade pour me les jouer.

A 18 ans, je rêve de devenir comédien, mais ma timidité chasse vite cette idée folle de ma tête qui est assurément pour moi un défaut majeur. En voyant l’assurance des acteurs, je n'imagine pas que la plupart d’entre eux sont, comme le dit si bien Robert de Niro, d'une très grande timidité et sensibilité.

 

Laissant ce rêve de coté "pour le moment", je décide néanmoins de suivre sur Paris une formation technique dans une école de Cinéma ou j'apprends pendant 2 ans la réalisation et le montage.

J'ai aussi une autre passion qu'est le dessin et l'animation. En découvrant les premiers logiciels d'animations accessibles au grand public, je vois alors une autre manière de raconter des histoires. L'art de l'animation me permet également alors de me mettre dans la peau des personnages que je dessine et j'anime. Pour concevoir une animation de qualité, il faut que l'artiste ait la faculté de “rentrer” dans la peau de son personnage...quelque soit le personnage...que ça soit un objet, un humain ou un animal.

En autodidacte, je décide alors de me former à l'infographie pour en faire mon métier.

A force de persévérance et de ténacité, je réussi une bonne ascension professionnelle à de multiples postes dans ce domaine pour arriver en tant que directeur de studio animé.

Après avoir animé moûltes bestioles et personnages en tout genre avec différentes techniques d'animation, il me manque quelque chose laissé en suspens pendant de nombreuses années : « Apprendre à jouer la comédie avec mon corps et ma voix ». A 45 ans, je décide de suivre des cours de théâtre. C'est le déclic !

En parallèle de son activité théâtrale et après 4 ans de cours à raison de plusieurs heures par semaine, je décide fin 2015 de tenter l'aventure cinéma. Je commence par quelques figurations et tout doucement je commence à me faire un réseaux. J'ai la chance de participer à de beaux projets et de croiser de nombreuses personnes bienveillantes qui m'encouragent et décèlent "quelque-chose" d'intéressant et m'invite réellement à persévérer dans cet objectif

Je commence à me faire remarquer et j'enchaine projets de longs métrages et courts métrages bénévolement. Je décroche mon premier contrat fin 2016 pour 6 spots publicitaires.

J'envisage sérieusement de suivre des stages et autres masterclass pour renforcer mon jeux d'acteur (actor's studio, meisner, Stanislavski etc...) mais aussi de doublage qui me permettra de rajouter une palette de jeux intéressante.

Oui à 50 ans c'est peut être un peu moins simple qu'à 20 ans. Il me faudra faire preuve de plus de force de persuasion et de persévérance. Ce ne sera pas simple, il aura des chutes, des doutes mais aussi de bons moments, de beaux projets et de belles rencontres. En pensant à mon parcours dans le dessin animé, il me semble tout à fait possible d'entreprendre une nouvelle aventure. Tant que je m'amuse, que je crois et que j'ai confiance en moi tout est possible.

il n'y a pas de choix de choses impossibles, on peut souhaiter l'impossible

Et l'animation dans tout ça ? Je continue bien évidemment dans ce domaine car j'ai encore des projets à concrétiser notamment une série que je murie depuis plus de 20 ans. Ces projets dans la comédie est finalement en totale résonance avec mon métier dans l'animation

Comme le dit le top model Deshun Wang : mannequin à 80 ans ! Il n'a jamais abandonné

« A 80 ans, j’ai encore des rêves à accomplir. Croyez-moi, il y a toujours du potentiel à explorer. Quand vous pensez qu’il est trop tard, ne cherchez jamais d’excuses pour abandonner ! »

Depuis le 24 / 02 / 2017